• la réunion du groupe des Travailleurs à la Conférence Internationale du Travail du BIT a GENEVE.
  • Grève de l'UNTM du 21 22 Août 2014.
  • 12eme congrès de l'UNTM.
  • Les participants du 12eme de l'UNTM.
  • Audience du président de la république avec l'UNTM.
  • Audience du président de la république avec l'UNTM.
  • Grève de l'UNTM du 21 22 Août 2014.

Conférence nationale : Le Mouvement patriotique pour le Mali demande le soutien de l’UNTM

Catégorie : communique
Date de publication
Écrit par Tidiane Dia Affichages : 3925



Seule la société civile, si elle était unie, pourrait redresser la situation et sauver le Mali. Ainsi s’exprimait l’ancien Premier ministre, Ahmed Mohamed Ag Hamani, président du Mouvement patriotique pour le Mali (MPM), alors qu’il procédait, vendredi dernier, à la remise à Yacouba Katilé, secrétaire général de l’UNTM (Union nationale des travailleurs du Mali), du rapport ayant sanctionné les travaux du forum de la société civile, tenu les 13 et 14 mai dernier.

 

La cérémonie à la Bourse du travail a enregistré la présence des responsables du bureau exécutif de l'UNTM. Le document de 80 pages, intitulé "Actes du Forum", est une analyse de la société civile dans son ensemble. Il dégage une stratégie d’approche efficace et responsable de la société civile pour la mise en œuvre de l’Accord d’Alger, a indiqué Ahmed Mohamed Ag Hamani.

«Nous sommes venus au siège de l’UNTM pour présenter les termes de référence avec, à l'appui, des requêtes pour que le syndicat des travailleurs s’y engage. Parce que l’UNTM est la seule organisation de la société civile, qui a confirmé son engagement sur la base des termes de référence.  Elle a participé à l’organisation du forum et a même apporté un appui financier», a-t-il souligné. Le président du MPM rappelle que l’Union nationale des travailleurs du Mali est aussi la seule organisation de la société civile avec laquelle son mouvement a eu des bonnes relations efficaces. Ce document, dira t-il, permettra d’organiser une assemblée générale de toutes les organisations de la société civile afin de mettre en oeuvre les recommandations et les résolutions du forum. Il participe également de la mise en place d’un organe fédérateur de l’ensemble des associations de la société civile. Selon Ahmed Mohamed AG Hamani, il faut une société civile complètement indépendante du pouvoir, des partis politiques et des partenaires. "Une société civile qui se prend en charge pour servir de veille dans l’activité de sensibilisation. Elle doit donner son opinion sur tous les problèmes d’intérêt national et surtout  sur l’Accord pour la paix et la réconciliation ainsi que la conférence d’Entente nationale qui est en gestation", a t-il expliqué.

Le président du MPM envisage, en plus des associations fondatrices, de constituer un groupe de personnalités indépendantes qui aura pour mission d’étudier le document pour la préparation de la conférence nationale. "Il faudra sensibiliser tous les démembrements de la société civile dans les régions sur la démarche et l’objectif » visé par le forum. « Nous comptons sur ces différentes idées pour la réussite de la conférence dont la date n’est pas encore fixée", a t-il ajouté.  Il a remercié le bureau exécutif de l’UNTM et l’ensemble de ses partisans. Avant de conclure que la société civile, si elle était unie, demeurait aujourd’hui seule à pouvoir redresser la situation et sauver le Mali.

Le secrétaire général adjoint de l’UNTM, Ben Kattara, a remercié le chef de file du MPM pour la confiance qu'il porte au syndicat des travailleurs. Il a estimé que la contribution de l’UNTM à l’organisation du forum aurait pu être plus conséquente que les 200.000 francs cfa apportés. « Les responsables du MPM, tout comme nous de l’UNTM, sont convaincus qu’une société civile bien organisée, bien éduquée, bien formée peut être une alternative à tous les problèmes qui peuvent se poser à une nation », a marte Ben Kattara.

Pour sa part, Yacouba Katilé, secrétaire général de l’UNTM, a  remercié Ahmed Mohamed Ag Hamani pour sa bonne initiative. Il a souligné que l’Accord qui vient d’être signé, n’est pas parfait à cent pour cent. Mais l'UNTM a fait des observations qui n’ont pas été prises en compte. "Puisque l’Accord était signé, il faut aller vraiment à sa mise en œuvre si cela peut amener la paix et la tranquillité", a-t-il conclu.

 T.D

Communiqués
Révendications
Resultats
Membres