2- Qu’est-ce que la protection sociale ?

Catégorie : UNTM
Date de publication
Écrit par Super User Affichages : 4210

La protection sociale désigne tous les mécanismes de prévoyance collective qui permettent aux individus ou aux ménages de faire face financièrement aux conséquences des risques sociaux. Il s’agit de situations pouvant provoquer une baisse des ressources ou une hausse des dépense(vieillesse, maladie, invalidité, chômage, charges de famille...)

La protection sociale englobe un sous-ensemble de mesures prises par les pouvoirs publics et mises en œuvre par les services de l’État ou des organismes/établissements publics administratifs(économiques), en vue de faire face aux risques, à la vulnérabilité et à la pauvreté chronique : elle correspond aux mesures adoptées par les pouvoirs publics dans le but de donner aux pauvres davantage de moyens de participer à la vie économique, sociale et politique de la communauté à laquelle ils appartiennent et de la collectivité en général, ainsi que d’y contribuer et d’en tirer avantage. Certaines définitions mettent l’accent sur les objectifs de la protection sociale, et d’autres sur les principaux instruments qu’elle utilise. Les objectifs comprennent le plus souvent la prise en charge de la pauvreté, des risques et de la vulnérabilité.

2.1. Les principales notions utilisées dans la protection sociale

  • Un danger est un événement possible qui peut avoir des effets négatifs sur le bien-être des personnes.
  • Un risque est la probabilité de voir un danger se concrétiser.
  • Un choc désigne l’impact que produit sur les personnes la concrétisation d’un danger.
  • La vulnérabilité mesure la sensibilité d’une personne à un choc, c’est-à-dire la capacité qu’elle a d’en maîtriser les effets négatifs.

Les prestations versées au titre de la protection sociale se différencient par leurs modes:

  • de financement (cotisations, taxes et impôts),
  • de gestion (partenaires sociaux, collectivités territoriales…),
  • et de versement (revenus de substitution, remboursement de dépenses engagées, aides au logement…).

2.2 Les risques de la protection sociale sont les suivants :

  • la santé, qui comprend la maladie, l’invalidité, les accidents du travail et les maladies professionnelles,
  • la maternité – famille, qui intègre les prestations familiales (allocations familiales, aides ), et prestations liées à la maternité...
  •  la vieillesse et la survie, qui incluent principalement les pensions et les pensions de réversion,
  • le logement, qui comprend essentiellement les allocations de logement,
  •  l’emploi, qui comprend divers dispositifs liés à l’insertion et à la réinsertion professionnelle ainsi que l’indemnisation du  chômage,
  •  la pauvreté et l’exclusion sociale,  qui regroupent des prestations diverses en faveur des personnes démunies.

2.3  La protection sociale répond donc à deux objectifs : 

  • Matériel : permettre aux individus de survivre quand ils sont malades ou âgés ou en charge d’une famille nombreuse par exemple.
  • Social : réduire l’inégalité devant les risques de la vie et assurer aux individus un minimum de revenus afin de ne pas être exclus de la société.